Mot de passe oublié
test

Système de taille unifié à l’échelle européenne en cours de développement

Aujourd'hui, aucun système accepté par toutes les parties prenantes ne s’est encore imposé.

L'objectif: des produits conformes aux besoins du client et du marché

Le chemin entre la production et l’utilisateur final doit être de plus en plus rapide et économique. Dans la branche en forte croissance de la mode, des tailles normalisées deviennent une nécessité, notamment quand on pense au commerce en ligne mondial.

L’objectif: des produits conformes aux besoins du client et du marché

Le chemin entre la production et l’utilisateur final doit être de plus en plus rapide et économique. Dans la branche en forte croissance de la mode, des tailles normalisées deviennent une nécessité, notamment quand on pense au commerce en ligne mondial.

Depuis des décennies, on utilise des unités différentes en Europe en ce qui concerne les tailles des vêtements: le 38 allemand correspond ainsi à un 40 français et même à un 44 italien, en Grande-Bretagne cette taille s’appelle 12, 10 aux Etats-Unis, 14 en Australie et 13 au Japon. Sur l’étiquette d’un chemisier, on pourrait même trouver un M ou un 29/31 sur un pantalon. Une normalisation semble donc logique. Mais malgré les efforts faits en ce sens sur le plan européen (CEN) ou international (ISO), aucun système normalisé n’a encore vu le jour.

Les européens dans la «folie des grandeurs»

L’une des raisons à l’absence de normalisation dans ce domaine réside dans le fait que les personnes en Europe centrale ne cessent de grandir. Aujourd’hui, nous sommes également plus corpulents que nos parents ou nos grands-parents. Ainsi, l’allemand moyen a par exemple pris 16 cm en hauteur, soit plus de 1 cm par décennie au cours des 130 dernières années. Dans les pays d’Europe du sud, cette évolution n’est toutefois pas la même. Les industries de l’habillement dans ces pays demandent à ce que cette réalité soit prise en compte.

Système européen sur la point d’entrer en vigueur

L’objectif des fabricants de vêtements et du commerce consiste à pouvoir proposer des vêtements adéquats à un nombre maximal de personnes. Pour tenir compte du changement permanent de stature, ils ne cessent donc de modifier leurs coupes. Pour y arriver, ils se basent sur des tableaux de mesure corporelle réalisés à l’aide de mesures en série représentatives.

En Europe, le projet de trouver un système de tailles unifié existe depuis 1986. Après moult discussions, les experts ont réussi à se mettre d’accord en 2017 sur un système d’information retenu dans la norme en trois parties EN 13402 (désignation des tailles de vêtements) dans le cadre de la normalisation européenne (CEN/TC 248/WG 10).

La troisième partie approuvée par les experts de la norme des tailles est entré en vigueur finalement.

Information de taille normalisée

Les informations sur la taille des vêtements sont exprimées en indiquant

  • une mesure primaire, généralement le tour de poitrine en cm
  • la taille en cm et

une autre mesure essentielle pour la forme (en cm).  Ces indications doivent en outre aussi être reportées sur un pictogramme. En fonction des vêtements, les producteurs pourront ainsi indiquer une, deux ou trois mesures principales.

L’information suit par exemple le schéma suivant:

96/168/72 (tour de poitrine / taille / tour de taille)

ou le pictogramme ci-contre.